Le modèle : la mise en place du sentiment

d'immensité, et des points de vue

 

Restait une question cruciale : comment donner au public le sentiment de l'immensité des salles, et comment restituer les axes de vision dans la grotte ? Car, dans cette grotte, le positionnement relatif des représentations pariétales a beaucoup d'importance : les scientifiques tenaient absolument à ce que cette géométrie soit maintenue. Nous avons fait deux choses :

- nous avons fusionné deux paramètres : la profondeur des salles et le nombre de salles, en un seul : nous avons créé une seule salle avec deux salles, tout en introduisant, grâce à la géologie, des éléments de relative séparation (ou du moins de distinction), la position relative de ces évènements géologiques étant elle-même respectée.

- et nous avons exploité tous les resserrements (qui annihilent la vision en profondeur), pour en faire des coudes, puisqu'il fallait bien modifier l'orientation relative des amas de salles entre eux.

 

La présentation en 2004 de cette démarche à l'équipe scientifique dirigée par Jean Clottes, et composée des meilleurs spécialistes dans tous les domaines de la recherche en préhistoire (karstologie, paléontologie de l'ours de cavernes, paléostratigraphie, paléopalyonologie, …), fut un moment mémorable. C'était en fin de journée à la base scientifique de Palavas, non loin de Vallon Pont d'Arc, quand le soleil décline, que les parfums s'exhalent, et que les eaux sombres de la rivière, pacifiée, avancent, parfaitement planes, vers les gorges. Il y avait là Jean Clottes, Jean-Michel Geneste, Jean-Jacques Delannoy, Gilles Tosello et sa jeune femme, Dominique Baffier, Gilbert Mantovani, Jacques Bocquet, Isabelle Bon, Antoine Santos … Le dîner qui le suivit ne le fut pas moins, car il ne s'agissait pas de validation, mais d'échange intellectuel sur des pistes inexplorées, avec un respect mutuel du travail dans l'hypothèse de sa justesse.

 

Chauvet, cela a toujours été cela.

 

Et, ce faisant, j'avais acquis la conviction que petit à petit, grâce à des raisonnements mesurés et rigoureux à l'intérieur du faisceau de contraintes qui étaient les nôtres, nous convergions vers une forme de quintessence. C'est le mot, puisqu'il nous fallait condenser sur quelques minutes et sur une surface restreinte, l'expérience complète du public de ce vaisseau venu de la préhistoire.

 

Pour mieux nous connaître :